Terra Ignota - 1 - Trop semblable à l’éclair

vendredi 15 janvier 2021
par  sylvain
popularité : 90%

2454, l’humanité vit dans une société de loisir, de paix et d’abondance. Les anciennes structures politiques, basées sur la géographie ayant montré leurs limites dans un monde globalisé et interconnecté, elles ont été remplacées par 7 ruches, auxquelles chaque personne peut choisir d’adhérer.

Mais l’équilibre entre ces ruches, garant de la stabilité de l’ensemble, est précaire.

Et il semble que des corrections minimes, presque infinitésimales, soient apportées de temps à autres, dans un but que Mycroft ne comprends pas.

Faudra t il une enquête menée par le dernier assassin encore vivant pour comprendre ce qui se joue ?


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 7 février 2021 à 18h50 - par  sylvain

La longueur du résumé ne rend pas raison à l’opus, qui fait quand même plus de 700 pages.

Toujours un peu angoissant, de commencer un tel opus, surtout que les premières pages sont quand même un peu baroques, l’opus est écrit dans le style des livres de la Renaissance, l’auteur prenant régulièrement le lecteur à témoin, et l’histoire étant souvent parsemée de digression sur ce qu’il convient ou pas de raconter, sur les faits qu’il serait mieux de cacher ou non, du fait de leur horreur.

Et puis, tout d’un coup, la magie opère, et on se prend à lire sans pouvoir s’arrêter, à entrer dans ce monde à la fois si semblable au nôtre sur le plan des technologies, et si différent par cette organisation sociale en Ruches plutôt que pays, et Bash plutôt que famille.

Et c’est passionnant, amusant, réconfortant. De la SF plus politique que technique, écrite dans le style d’un passé assez lointain.

Comme dans beaucoup d’opus, le fait qu’on ne s’intéresse qu’à un nombre limité de personnages, ici comme souvent les décideurs de ce monde futur, limite la compréhension que l’on peut se faire de l’importance de ce qui se joue entre les diverses tendances politiques. Y intégrer un peu plus de vie sociale aurait probablement apporté une touche supplémentaire de crédibilité à ce monde.

Mais ne boudons pas notre plaisir, après avoir découvert la SF "chill" de Mme Chambers, voici encore une découverte bien agréable. Longues vies aux autrices de SF.

Navigation

Articles de la rubrique

  • Terra Ignota - 1 - Trop semblable à l’éclair