Le dernier ecrivain

vendredi 1er septembre 2006
par  sylvain
popularité : 29%

Zénobie et son chef Nat sont chargés de préparer, à l’aide d’ordinateurs spécialisés dans l’écriture et les études de marché, le prochain best-seller, imprimé sur papier dégradable en quelques mois.

Le thème, déterminé scientifiquement à partir des envies des travailleurs indépendants, doit en être le siècle dernier (pour eux, soit l’actuel, pour nous).

Pour ce faire, ils cherchent à rencontrer le dernier écrivain "normal", qui vit dans un quartier sordide, mais entouré de 6 ravissantes jeunes femmes.

Nat tombe sous le charme de ce passé, et Zénobie se sert de cette attirance de Nat pour l’humanisme et l’imaginaire pour booster sa carriére. Elle fait même disparaître son mari pour séduire un puissant.

Ecoeuré par ces magouilles, Nat part rejoindre un groupe de réveurs. Mais ces rêves sont subversifs, et ne peuvent être tolérés longtemps...


Commentaires

Logo de sylvain
vendredi 1er septembre 2006 à 21h37 - par  sylvain

Plein de trouvailles, dans ce bouquin résolument communiste. Du langage (des wattures...), des rapports sociaux nouveaux (les travailleurs indépendants, patrons de leur PME unipersonnelle, sont "libérés du travail" en cas de défaillance...), et plein de tendresse pour le monde de l’esprit.

Tout cela est très sympathique, plein de bon sentiments, et bien moqueur envers le capitalisme et certains de leurs valets (François de Houataire...).

J’avoue, j’ai aimé, et ça m’a bien fait rire. Mais l’accumulation de l’anti (presse, télé, capitalisme, monde actuel...) est un peu lourde.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Le dernier ecrivain