L’étoile de pandore - 3 - Judas déchainé

mardi 7 août 2007
par  sylvain
popularité : 41%

Après la déroute ayant conduit 28 planètes à tomber dans les mains des Primiens, les humains tentent de se réorganiser.

Chaque grande famille participe à l’effort de guerre, par sa recherche et l’accueil des réfugiés. Des armes terribles sont mises au point, mais pas encore dévoilées, devant l’horreur que pourrait constituer leur utilisation. Mais en catimini, les luttes de pouvoir et pour la survie continuent aussi.

Les IA n’ont pas franchement choisi leur camp. Certes, Mélanie reste aidée par l’IA, mais cette aide a des limites. Ce qui n’empèche pas Mélanie d’avoir de nombreuses aventures...

Et par ailleurs, il semble de plus en plus évident qu’une puissance maléfique cherche à nuire aux humains, grâce à l’asservissement d’hommes et de femmes dotés de pouvoirs surprenants.

La première attaque de rétorsion contre les Primiens échoue totalement. Les preuves de la présence de l’Arpenteur s’accumulent, et de plus en plus de responsables commencent à croire à son existence. La peur dans le futur s’installe.


Commentaires

Logo de sylvain
mardi 7 août 2007 à 22h30 - par  sylvain

Non, quand même pas d’ennui. Ca fournille toujours de détails, de sous intrigues. Et chaque personnage, très typé, est attachant, même si on le suit depuis maintenant 3 opus...

On ne va pas bouder son plaisir : ca se lit tout seul, c’est joliment écrit et bien traduit. On y trouve à la fois la description amusante d’une société avancée, dominée par un modèle féodalo-démocratique (le titre de Commenwealth est très adapté), un peu de fantastique autour des mystérieux Silfiens, et même un peu de détails "croustillants".

Mais c’est qu’on arrive à 1500 pages, globalement, quand même, et va falloir qu’on s’approche du dénouement, un de ces jours, hein, Mr Hamilton. Parce que là, on dirait franchement une trilogie "allongée" parce qu’elle marche bien. Vivement le tome 4.