Oscar et la Dame Rose

jeudi 1er novembre 2012
par  Spartan 118
popularité : 39%

C’est l’histoire d’un jeune garçon de 10 ans appelé Oscar qui est atteint d’une maladie qui l’a rendu chauve et qui, à partir du début de l’histoire, ne lui laisse plus que 12 jours à vivre.
L’histoire se passe à l’hopital, de nos jours mais ni la ville, ni le pays ne sont cités dans le livre. Les parents d’Oscar, en apprenant la nouvelle que leur fils n’a plus que quelque jours à vivre, désespérèrent à un tel point qu’ils n’osent plus lui rendre visite, par par peur de devoir lui annoncer son décès en avance. Parcequ’en plus, Oscar n’est pas sensés savoir que ses 12 prochains jours seront les derniers, même si il le sait car il a écouté derrière la porte de son docteur, le Dr Düsseldorf en train de révéler à ses parents la terrible nouvelle.
Prenant mal le fait que ses parents soient lâches au point de ne pas pouvoir lui dire la vérité, Oscar se met à haïr ses parent plus que tout et à se demander à qui il pouvait se confier puisqu’il n’a plus personne en qui faire confiance.
Heureusement pour lui, une vieille infirmière se rend compte de sa tristesse et vient le réconforter et lui donner quelque conseil pour évacuer la haine qu’il garde au fond de lui ; c’est d’ailleurs cette vieille infirmière qu’il appelle appelle "la dame rose".
La dame rose lui propose alors d’écrire à dieu toute ses confidences.
C’est alors qu’Oscar commence à écrire des lettres toutes adressés à dieu où il parle principalement de sa vie à l’hopital.
A partir de ce moment, il commence aussi à se poser des questions sur "qu’est-ce que la vie", "qu’est-ce que la mort" et "qu’est-ce que dieu".


Commentaires

Logo de Spartan 118
jeudi 1er novembre 2012 à 13h59 - par  Spartan 118

J’ai adoré ce livre car il a beau parler d’un jeune garçon sur le point de mourir, ce livre a aussi une part d’humour.
Voici une citation du début de l’histoire qui montre bien que l’humour a sa place dans ce livre surtout en se disant que cette lettre est adressé à dieu : "Je m’appelle Oscar, j’ai dix ans, j’ai foutu le feu au chat, au chien,à la maison ( je crois même que j’ai grillé les poisson rouges )". ligne 1 à 3 page 9.
J’ai aimé ce livre aussi parcequ’il fait réfléchir son lecteur tout comme Oscar qui se demande "qu’est-ce que la vie" et "qu’est-ce que la mort" parce-qu’en y réfléchissant bien, nous non plus nous ne savons pas grand chose sur la vie et la mort.