Balasko, Josiane

Est-il besoin de présenter Mme Balasko. Née en 1950, à la fois comédienne, réalisatrice, dialoguiste, costumière et maintenant auteure, cette femme sait tout faire. Nous faire rire, pleurer, nous amuser, nous divertir.

L’article de Wiki est très complet, et ce site présente d’autres informations.

Mais ces sites ne disent pas l’essentiel : Madame Balasko est une géante, une artiste de la meilleure veine, dans la lignée de Vian, Gainsbourg, Serrault...

Ce qu’elle nous dit est tout simplement humain, sans ostentation. Avec tous les défauts des humains. Mais aussi avec un formidable appétit à vivre, aimer et rencontrer.

Son seul défaut : son art est discret, ce qui fait qu’elle n’est probablement pas assez bien vue des critiques et de l’intelligentsia.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 8 janvier 2011
par  sylvain

Parano express

Antoine Meyer est heureux : il a rencontré Lætitia il y a 6 mois, elle est belle, il l’aime, elle l’aime, et ils vont se marier. Aussi, quand une petite vielle, au motif de son handicap, lui extorque 5 Euros contre une babiole et une enveloppe contenant son futur, il ne croit pas un mot de ce qu’il (...)

samedi 20 novembre 2010
par  sylvain

Cliente

Judith dirige la société Téléachat, avec sa sœur Irène. Judith a été mariée, mais est maintenant séparée. Alors, de temps à autres, elle se fait un gigolo. C’est un peu cher, mais c’est efficace, propre, orgastique et finalement pratique. Irène, elle, attends l’âme sœur, l’homme en -logue qui lui offrira (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Commentaires récents

19 novembre

L’histoire d’Amsterdam à son apogée, coincée entre les désirs de (...)

26 octobre

Le livre parfait pour une lecture d’été, sur une plage.
Quelques (...)

16 septembre

En nous racontant les malheur de ce jeune homme, l’auteur réussit (...)

10 septembre

C’est totalement convenu, sans aucune imagination, déjà raconté (...)

Juin 2016

Et bien oui, comme je l’ai écrit, l’opus m’est tombé des mains, ce (...) Un très bon mixte de SF et d’anticipation sociale, basé sur le (...)

Février 2016

J’ai pour cette fois un avis un peu mitigé sur cet opus de Mme (...)

Novembre 2015

C’est un bon polar qui a de plus un avantage réel sur beaucoup (...)

Octobre 2015

Il est bien difficile, n’étant qu’un "honnête homme" au sens de (...)

Septembre 2015

Rien de génial, mais un livre typique du temps présent : un (...)

Juin 2015

Et bien c’est sacrément plaisant.
D’accord, il y a une rigueur (...)

Avril 2015

Voilà par contre qui réconcilie avec l’écriture, et surtout, avec la (...)

Mars 2015

Au moins, ici, il n’y a pas à chercher de thèse ou de non-dit, il (...)

Décembre 2014

Il y a dans cet opus composé de plusieurs nouvelles matière à faire (...)

Août 2014

A titre historique, c’est amusant, car on trouve dans ce recueil (...) Scotché.
J’ai été fasciné par la justesse, vue d’aujourd’hui, de ce (...)
Une valeur sûre de la "hard science", avec décalage dans le bleu (...)

Mars 2014

Et un roman bobo, un !
Ce qui d’ailleurs le rend bien (...)

Janvier 2014

L’idée générale que des animaux s’attachent à des humains, et que ce (...) C’est amusant, je viens de lire trois livres mettant en scène des (...)

Décembre 2013

N’ayant pas lu le premier volet des aventures de Volnay et son (...) Bien que je n’aime pas vraiment le genre fantastique, je vous (...)

Novembre 2013

Une solitude subie, même si elle ne se l’avoue pas, rencontre par (...)

Septembre 2013

L’histoire est amusante, mais le fond est un peu sommaire : des (...)

Août 2013

Une n-ième version de l’apocalypse post-quelque chose de grave. (...) Le malheur d’être pauvre et blanc, de se trouver confronté tous les (...)

Avril 2013

C’est amusant, que tu n’aies pas aimé. Moi, j’ai trouvé cela tout à (...) Le jeu de mot est simpliste : l’homme ne vit que par les femmes, (...) Il s’agit d’une critique sociale très croustillante d’une certaine (...)

Février 2013

Le procédé narratif utilisé n’est pas innovant mais se prête bien au (...)