Japp, Andrea H.

Lionelle Nugon-Baudon, dite Andrea H. Japp, née le 17 septembre 1957 à Paris, est un auteur français de romans policiers, y compris historiques, pour les plus récents. Elle est par ailleurs la traductrice en français des romans de Patricia Cornwell mettant en scène le personnage de Kay Scarpetta.

Elle est docteur en biochimie, toxicologue de métier, et chercheuse réputée.

En tant qu’auteur, elle a publié de nombreux romans, recueils de nouvelles et scénarios de téléfilms et de bandes dessinées.

Sa page Wiki


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 20 octobre 2013
par  jackie

La dame sans terre_Tome 3 - Le sang de grâce

Décembre 1304, palais du Vatican, Honorius Benedetti est furieux d’apprendre la mort de l’inquisiteur Nicolas Florin, et surtout qu’Agnès de Souarcy a échappé aux griffes de l’Inquisition. Il charge Aude de Neyrat de la tuer, ainsi que Clément.
A l’abbaye des Clairets, l’enherbeuse poursuit ses (...)

dimanche 15 septembre 2013
par  jackie

La dame sans terre_Tome 2. Le souffle de la rose

Septembre 1304, accusée par son demi-frère, Eudes de Larnay, de complicité avec les hérétiques, Agnès de Souarcy se retrouve aux mains du redoutable Nicolas Florin, grand inquisiteur d’Alençon. Trop heureux de réduire à néant cette trop ravissante et trop orgueilleuse femme, il prend un plaisir pervers à (...)

dimanche 15 septembre 2013
par  jackie

La dame sans terre_Tome 1. Les chemins de la Bête

Par cet hiver 1294 exceptionnellement rigoureux, dans le comté de Perche, Agnès de Souarcy recueille Clément, le nouveau-né de sa suivante, Sybille, morte en couche. La Dame de Souarcy est une jeune veuve de 25 ans, en charge d’un modeste domaine qu’elle dirige avec poigne et courage. Agnès est une (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Commentaires récents

1er septembre

Il y a assurément un côté réussi dans cet opus.
Il s’agit d’un "road (...)

Juin 2016

Certes, ça reste le genre Fantasy, avec son lot de violence, de (...)

Mai 2016

On ne peut pas dire que l’histoire soit crédible, mais les (...)

Novembre 2015

Boudi, là c’est compliqué. Du grand Houellebecq.
J’ai d’ailleurs (...)

Octobre 2015

Le style est toujours aussi agréable, ce qui fait de cet opus un (...)

Août 2015

Plusieurs thématiques récurrentes de l’auteur, dans cet opus. (...)

Avril 2015

Si on excepte les quelques phrases grivoises en Québécois, ce qui (...)

Mars 2015

Ca se veut loufoque, et à la manière de Forest Gump, le personnage (...)

Février 2015

Et je m’aperçois avec horreur que j’ai oublié le principal : ce livre (...)

Janvier 2015

Internet bruisse d’avis sur cet opus, tous lies au contexte dans (...)

Novembre 2014

Comme d’habitude avec M ; Khadra, c’est un magnifique opus.
Un (...)

Juillet 2014

Ce n’est pas facile de commenter un opus de JC Issartier.
D’abord (...)

Juin 2014

On retrouve l’univers un peu glauque de Mo Hayder, avec des (...) SF pour ado, de facture très limitée.

Mars 2014

C’est un bon roman qu’a écrit Nathalie Hug richement documenté sur (...) Alors ici, je vous avoue que je n’ai vraiment pas aimé. Au point, (...)

Janvier 2014

Lire un roman Japonais est toujours surprenant (enfin, pour le (...)

Novembre 2013

Plutôt mal écrit – et parfois mal traduit – ce roman se laisse (...)

Octobre 2013

Salut Jackie,
Je suis assez d’accord avec toi. L’intrigue a des (...)
Amateur du genre (roman policier au moyen âge), j’ai été attirée. Ca (...) Encore une fois, c’est un mode entier qu’il faudrait résumer pour (...)

Juin 2013

Noir sombre.
Pas très imaginatif, comme commentaire, mais c’est (...)

Avril 2013

J’ai lu à très peu de temps d’intervalle deux opus finalement (...)

Février 2013

Vous avez complètement raison, mes excuses pour cette erreur.
Et (...)
Je crois bien que Simenon est belge comme Adamo. Rien de révolutionnaire, mais un bon polar à la mode Hayder : pas (...)

Janvier 2013

Comme toujours dans les opus de Mme Hayder, ce sont de multiples (...) Celui-ci doit être le troisième opus de Mme Hayder que je lis.
Et (...)

Décembre 2012

Non, non, pas de manque de conviction.
Je lis pas mal de (...)
N’y a- t-il pas comme un manque de conviction dans ce commentaire (...)