Vargas, Fred

Fred (Frédérique) Vargas est née en 1957. Elle est historienne et vit à Paris. Elle est devenue l’auteur de polar française la plus connue.

J’ai mis sur les chiffres suivants des liens vers des pages sur cet auteur, toutes bien faites et complètes. Allez-y, tout est à lire : 1, 2, 3...


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 7 novembre 2015
par  sylvain

Temps glaciaire

Initialement, ce n’est pas la brigade d’Adamsberg qui avait récupéré les deux suicides. Mais un indice partagé entre les deux scènes avait quand même fini par mettre la puce à l’oreille d’Adamsberg.
Il faut dire que les points communs entre eux tous étaient ténus, une vieille histoire de voyage en (...)

jeudi 1er novembre 2012
par  sylvain

L’armée furieuse

L’Armée furieuse, c’est une troupe décharnée de soldat emmenés par Sire Hellequin, qui, depuis le Moyen-Age, mène grand train sur les routes des plaines du Nord, pour prévenir les malfaisant qu’ils allaient être emmenés. Et c’est à Ordebec, très récemment, qu’on l’a vue passer pour la dernière fois.
Juste (...)

dimanche 28 octobre 2012
par  sylvain

Un lieu incertain

Deux jours en Angleterre à l’occasion d’un séminaire policier, et 17 pieds découverts devant l’entrée du cimetière de Highgate. Et Danglard qui s’amourache d’Abstract, la femme qui rédigeait les résumés des interventions. Pas de chance, Danglard. Une résumeuse.
Retour en France, macabre. Un homme (...)

dimanche 1er mars 2009
par  sylvain

L’homme aux cercles bleus

Après son début de carrière en province, Jean-Baptiste Adamsberg est nommé commissaire à Paris. Il est précédé de sa réputation de nonchalant génial.
Dès son arrivée, il résoud une première affaire, et s’attire l’admiration de ses hommes, notamment Danglard, le semi-ivrogne trop intelligent pour ce travail de (...)

jeudi 27 novembre 2008
par  sylvain

Sans feu ni lieu

Marthe, le vieille prostituée vient trouver Louis Kehlweiler, l’Allemand, pour qu’il l’aide à prouver l’innocence de Clément.
Il faut dire que Clément est dans de salle draps. On lui a demandé de surveiller, de façon ostensible, deux femmes. Puis de leur offrir des fleurs. Et elles sont mortes, ces (...)

lundi 17 mars 2008
par  sylvain

Ceux qui vont mourir te saluent

Tibére, Claude et Néron sont trois amis français qui étudient (mollement) à Rome. Henri Valhubert, père de l’un d’eux et critique d’art réputé, prévient qu’il arrive au motif qu’il a découvert un dessin original de Michel-Ange, probablement volé à la bibliothèque Vaticane.
Le soir de son arrivée, il est (...)

samedi 7 juillet 2007
par  sylvain

Sous les vents de Neptune

Par hasard, en lisant un journal, Adamsberg retrouve la trace d’un meurtrier qu’il suit depuis sa jeunesse, celui qui tue avec un trident. Le seul problème est que ce meurtier aurait environ 70 ans, et qu’il est présumé mort depuis 16 ans...
Aussi, Adamsberg a beau essayer de convaincre son collègue (...)

samedi 30 juin 2007
par  sylvain

Un peu plus loin sur la droite

Adamsberg a quitté le commissariat du coin, mais va pas falloir que ça dure. Aussi, l’Allemand (Kehlweiler), dès qu’il trouve un bout d’os bizarre à la contrescarpe, piège son successeur.
Il faut dire que l’enquête est difficile : l’os, humain, a été mangé et déféqué par un chien. Et pas de disparitions (...)

dimanche 3 septembre 2006

Dans les bois éternels

Adamberg vient d’emménager seul dans une maison qui, selon son nouveau voisin, est hantée.
Il est chargé d’une enquête sur la mort de deux jeunes hommes retrouvés égorgés Porte de la Chapelle.
Une nouvelle fois, Adamsberg va se retrouver confronté à son passé. Tout d’abord par l’arrivée d’un nouveau (...)

mercredi 15 février 2006
par  sylvain

Pars vite et reviens tard

Un mystérieux peintre dessine de 4 ésotériques sur les portes de certains immeuble Parisiens. Puis, Joss, l’ancien marin reconverti en "crieur public" doit lire des annonces très particulières, qui semblent annoncer le retour de la Peste.
Et bientôt, la police découvre des cadavres, mort par (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Commentaires récents

Novembre 2016

Ça ne casse pas 4 pattes à un canard, comme on dit, mais c’est (...)

Février 2016

C’est un livre qui explore avec finesse et une grande économie de (...)

Novembre 2015

Un polar qui ronronne, sans plus.
Mme Vargas est installée entre (...)

Mars 2015

Bon, on ne va pas en faire un plat : ce livre à le délicieux parfum (...)

Septembre 2014

Alors que généralement les livres de M. Wilson amènent des idées un (...)

Avril 2013

Que dire de cet opus qui n’ait déjà été dit 1000 fois ?
Qu’il a fondé (...)

Janvier 2013

Un petit opus bien gentillet, qui se lit par plaisir, juste pour (...)

Novembre 2012

Rien à dire, c’est de l’ouvrage bien organisé, avec intrigue à (...)

Octobre 2012

Ca faisait presque 3 ans que je n’avais pas lu de polar de Mme (...)

Mai 2012

L’auteur ne le cache pas : son rêve est de voir l’humanité coloniser (...)

Avril 2012

Dans la plupart de ses opus, M. Weber utilise ses connaissances (...)

Janvier 2012

C’est Sylvie, une collègue, qui m’a conseillé ce livre. Et bien (...)

Mai 2011

pas inintéressant....mais pas indispensable non plus (voilà qui (...)

Avril 2011

Au départ, il y a tous les ingrédients pour en faire un polar (...)

Février 2011

Comme beaucoup des opus de M. Wagner, c’est assez drôle, (...)

Novembre 2010

ce n’est pas le meilleur de Mme Vargas. Et elle a repris l’idée de (...) Oui, pareil.
Un peu de mal à m’attacher à l’histoire au début (...)

Octobre 2010

Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse. L’auteure, sans le (...) Le thème de la santé publique est vaste et tellement d’actualité, (...) La première lecture de l’opus, telle par exemple que définie en (...)

Septembre 2010

L’écriture est un peu plate au début – surtout quand on vient de (...) Bon, d’abord, il faut bien admettre que J. Vance dispose d’une (...)

Août 2010

En 1989, Tom revient vivre dans la région de son enfance et achète (...)

Juillet 2010

Une jolie histoire de SF, avec une jolie petite histoire d’amour, (...)

Mars 2010

Encore un roman de Vargas que j’ai beaucoup aimé :-))) on retrouve (...)

Octobre 2009

C’est un livre totalement bizarre, que l’on doit soit aimer, soit (...) Écrit à la manière d’un journal intime, c’est un bouquin très épais (...) En première lecture, ce qu’on lit s’apparente plus à un polar qu’à (...) C’est marrant, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un (...)

Août 2009

M. Werber écrit assez bien, c’est un fait. Même quand il ne se force (...)