Mes doubles

jeudi 30 juin 2005
par  sylv1
popularité : 30%

Voici les doubles de San-Antonio dont je dispose. Le numéro est celui de parution dans la série "San-Antonio" de Fleuve-Noir.

J’ai ajouté le numéro de parution dans la série "Fleuve Noir" pour les plus anciens, mais je n’ai pas re-ajouté le numéro chronologique (que vous trouverez sur le site du commissaire, et sur les pages dédiées aux livres de ce site).

J’essaye d’être objectif sur le qualificatif de l’état du livre. La photo présentée n’est pas forcément celle du double, j’ai eu la flemme de faire tous les scans. C’est pourquoi je préfère faire des échanges, en voyant les livres que je laisse et ceux que je récupère.

J’ai aussi quelques doubles des Hors-Série EO illustrées par Dubout : "La sexualité" (dont un avec la jaquette), et "Béru Béru".

Je suis prêt à les échanger (pas de vente), contre toutes les couvertures qui me manquent. Si vous êtes intéressé, merci de me contacter ici.


Portfolio

Commentaires

Logo de Sylvain
samedi 14 juin 2008 à 10h46 - par  Sylvain

Oui, les doubles arrivent.

Pour trouver ceux qui me manquent, un collectionneur peut comparer les siens de doubles, avec ceux que j’ai, qui sont dans les pages sur les opus.

Mais une question subsiste : normalement, il ne devrait pas y avoir moyen de mettre un post sur cet article, en utilisant les menus du site (la page normale de présentation des doubles ne permet pas de saisir un avis). T’as fait comment ????????????????????

Bisous

Logo de webmestre
vendredi 13 juin 2008 à 23h25 - par  webmestre

Tes doubles commencent à arriver, mais sauf à connaitre les quelques 174 SanA, il nous est difficile de connaitre précisément ceux qui te manquent.

Et quand il y a plusieurs couvertures pour le même titre, tu considères qu’il te manque quoi, le livre avec la couverture de 1971 alors que tu possèdes celles de 1958 et de 2001 ? Ou bien qu’il te manque un titre ?

Il me semble avoir compris que tu parlais de couverture alors il va te manquer les toutes récentes et celles à venir.

Oui c’est le propre du collectionneur...