Amour et popotin

mardi 24 octobre 2017
par  sylvain
popularité : 37%

Lorsque Victorinne atteint ses 16 ans, sa mère la place dans une grande famille bourgeoise du Sud-Ouest.

Déjà très attirée par la chose lors de ses années de pensionnat, Victorine ne met pas longtemps à comprendre qu’il est nécessaire qu’elle passe de main en main, et surtout de lit en lit, sans préjugés ni limites quant aux pratiques qu’on lui propose.

Car Victorine, qui aimait déjà les cunnilingus, se découvre une passion pour le sexe, le foutre, et toutes les façon d’affoler son corps et celui de ses nombreux et nombreuses ses partenaires de la maisonnée.

Tant qu’à force de coups de bite dans la chatte et de léchouilles, c’est elle qui devient l’âme de la maison.


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 5 novembre 2017 à 22h22 - par  sylvain

C’est un peu improbable de lire une telle littérature en ces temps de délation des cochons.

Car il faut bien le dire, même si c’est tourné en dérision, les rapports hommes/femmes n’en sortent pas grandis, ni d’ailleurs les rapports femmes/femmes.

Mais comme l’écrit l’auteur en fin de roman, tout cela est à prendre au second degré, et si dans l’opus, tout le monde baise tout le monde, c’est toujours avec plaisir et application, même si parfois le plaisir s’accomplit grâce à un peu de brutalité.

Et enfin, il faut reconnaitre à l’auteur du brio quand il s’agit de écrire les choses du sexe.

Je n’en ferai pas un auteur de table de chevet (encore que), mais c’est bien amusant à lire, par petites doses.

Navigation

Articles de la rubrique

  • Amour et popotin