Nom de Dieu !

vendredi 5 septembre 2014
par  sylvain
popularité : 32%

Baptiste est un employé, un père, un mari et un citoyen modèle. Avec son épouse Constance, mère au foyer de deux adorables jeunes filles, il parle de Dieu après avoir béni le repas, et avant de partir donner de son temps à des déshérités.

Mais après plus de 10 ans de piété, Constance se rends compte que sa vie manque de sel, et devant une telle découverte, dont plusieurs confessions n’ont pu venir à bout, elle se rends chez un psychiatre, que celui-ci remette de l’ordre dans son esprit. Néanmoins, elle commence à avoir du mal à supporter Baptiste, et le temps qu’il passe loin du foyer. D’autant plus qu’elle découvre, stupéfaite, que les moustaches de son psy lui donnent des frissons dont seul son mari à le droit de profiter. Constance se sent prête à en parler à Baptiste.

Baptiste, toujours prompt à servir, se voit quant à lui mis au chômage dès les premières difficultés de son entreprise, car finalement, ce sont les bons éléments, dévoués comme lui, qui ont le plus de chance de retrouver un travail.

Dès lors, tout s’effondre autour de Baptiste, travail, foyer, et même activités charitables, pour lesquelles il est remplacé par un professionnel, certes plus cher, mais avec de meilleurs résultats...

Alors Baptiste décide de demander des compte à Dieu. Tous les jours, devant Notre Dame, il harangue les cieux, dans l’attente d’une réponse. Mais ce sont les journalistes qui viennent rendre compte de l’attroupement qu’il crée par ses propos, puis la police qui le déloge de ce lieu ou il gêne les touristes... Néanmoins, abandonné de tous fort des siens, Baptiste continue à demander des comptes au Seigneur qu’il a tant aimé, et qu’il préfère mettre en cause plutôt que renier...


Commentaires

Logo de sylvain
vendredi 5 septembre 2014 à 22h25 - par  sylvain

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’opus tombe à plat. Dès les premières lignes, on voit venir la suite, et l’intrigue se noue avec la finesse d’un point lancé sur une étole grossière.

Par ailleurs, ce questionnement sur l’existence de Dieu à travers les traces de son (éventuelle) action, que n’importe quel adolescent fait vers 10 ans, est elle aussi une platitude complète.

Ce livre n’a donc absolument aucun intérêt. Son seul avantage est qu’il se lit vite, et qu’on est content de l’avoir fini.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Nom de Dieu !