150 - Têtes et sacs de nœuds

lundi 24 mai 2010
par  sylvain
popularité : 57%

Les russes ont trouvé, près de leur frontière avec la Finlande, un gisement de factotum exubérant, minerai dont ont connait les propriétés, notamment celle de faire disparaitre le fer et l’acier. Un des ingénieurs ayant voulu fuir l’URSS en emportant un peu de minerai s’est fait descendre à peine la frontière franchie. Et cette information est arrivée jusqu’au services secrets français, presque par hasard.

Aussitôt, San-Antonio est diligenté vers la Finlande, pour ramener à nos élites ces pépites dont les glorieux cerveaux français feront leurs choux gras. Las, la zone est surveillée, au moins par un garde pèche, ce qui rends complexe, même pour San-A aidé de Béru et Berthe, la récupération dudit métal.

Heureusement, car les choses sont bien faites, quelques jolies Finlandaises délurées vont pimenter ces recherches, voire les rendre plus complexes, à défaut d’aider. Et comme de bien entendu, ce ne sont pas quelques méchants Russes et quelques Allemands sournois qui vont empêcher la France de récupérer la propriété des autres.

La page sur les couvertures de ce livre est ici.


Commentaires

Logo de sylvain
lundi 24 mai 2010 à 23h34 - par  sylvain

Un opus de type "espionnage", avec des méchants russkofs, au moins, on sait ou on va.

Malheureusement, l’intrigue est lourde, et toute la première partie est ennuyeuse. On a presque l’impression de l’auteur lui-même, qui écrit que Béru rosse San-A, n’a pas envie d’être là. A écrire.

Comme si c’était la fin des choses, le désintérêt pour l’écrit, l’humanité et San-Antonio.

Quand même, dans le deuxième partie de l’ouvrage, quelques pages sauvent le tout : on retrouve des aphorismes d’une grande puissance et d’une amusante vérité. Rien que pour cela, ça vaut le coup de le lire, si du moins vous aimez l’humour San-A.