Chaque femme est un roman

vendredi 16 novembre 2012
par  sylvain
popularité : 24%

Elles m’ont formé et déformé, elles m’ont tout appris, plus que les hommes que j’ai pu rencontrer.

D’elles, comme ma mère, j’ai tiré mon attirance vers la nouveauté et le goût du changement, de plusieurs autres, j’ai compris la nécessité de penser les autres, de les surprendre, des les catalyser.

Sans Elles, point de salut ni de gaité. C’est avec elles que j’ai vécu mes plus grandes aventures, souvent sans quitter le pays, mais parfois aussi en allant aussi loin que la mort... apparente, car il n’y a qu’elles pour trouver les solutions les plus efficaces à tous nos problèmes.

Peut être que j’idéalise ces femmes que j’ai rencontrées, mais la seule bonne façon de vivre est de créer l’idéal, cela évite au moins de s’enfoncer dans la morne réalité.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 22 décembre 2012 à 14h03 - par  sylvain

MonsieurJardin s’est fait au contact des femmes, celles qu’il a aimé de tendresse, celles qu’il a aimé en secret, celles qu’il a aimé tout court, et même celles qu’il a rencontré sans les aimer. De toutes, il a appris quelque chose, de chacune il a retenu une leçon.

C’est beau... comme rien du tout. C’est surtout totalement oedipien et tourné sur soi. M. Jardin a rencontré des femmes : la belle affaire, tout le monde en rencontre. Elles sont fabuleuses ? Et bien oui, fabuleuses, insupportables, haïes, aimées... La découverte d’une égalité chez cette altérité radicale serait donc l’apanage de notre grand pourfendeur de familles pour cause de réaction ?

Evidemment, que chaque rencontre est un roman, car c’est au sens propre la rencontre entre deux perceptions de la réalité, la sienne, et celle de l’autre, c’est à dire ce que l’on exprime dans le livre. Mais en ne retenant que le côté féminin de ses rencontres, M. Jardin se prive quand même de pas mal de lectures intéressantes, non ?

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique