Millenium 3 - La reine dans le palais des courants d’air

vendredi 28 novembre 2008
par  sylvain
popularité : 29%

Après les événements de la fin du Tome 2, Lisbeth est à l’hôpital, et cette fois, la police s’apprête à l’arrêter. Seulement lorsqu’elle sera remise de ses blessures, bien sûr, et cela risque de prendre pas mal de temps.

Trop, d’ailleurs, car malgré toutes les évidences permettant de démontrer sa parfaite normalité, elle risque de devoir retourner en hôpital psychiatrique. Et que cela ne plait ni à son médecin, ni à Mickael, ni à ses autres amis.

Car la liberté de Lisbeth met en danger trop de monde, dans une des branches les plus secrètes de la Säpo, la police politique. Et donc celle-ci réagit, et cherche à remettre de l’ordre autour de Lisbeth.

Sans finesse, les anciens pilotes de l’opération "Zalchenko" reprennent du service, quitte à en mourir. Mais Mickael est un teigneux, et les amis de Lisbeth ont de la ressource. Suffisamment, en fait, pour faire exploser toutes les affaires, et éclabousser d’anciens pouvoirs politiques...


Commentaires

Logo de sylvain
vendredi 28 novembre 2008 à 22h51 - par  sylvain

Après l’action du tome 2, les protagonistes vivent maintenant une expérience plus "intimiste".

Lisbeth renait, puisqu’elle peut enfin faire le deuil de son père, Mickael se lance dans une aventure amoureuse qui semble solide, Erika revient vers ce qu’elle n’aurait jamais du lâcher (si vous voulez savoir quoi, pas compliqué, faut lire).

On découvre au passage quelques nouveaux personnages, comme la sœur de Mickael, des policiers sympathiques...

Et le tout, avec toujours le même calme, le même perfectionnisme dans les détails, les histoires un peu annexes, le montage de l’intrigue. M. Larsson doit être le seul auteur capable d’expliquer sur une page complète d’ou vient un personnage au moment ou il rentre dans une pièce. Et ce n’est pas ennuyeux, bien au contraire, ça fait comme si on était réellement au milieu du livre.

Le seul truc un peu ennuyeux, c’est que cet opus fait assez opus de transition, comme si un nouveau cycle, moins basé sur la vie de Lisbeth, allait commencer. Qu’on en sentait poindre les prémices, avec les policiers probablement près à s’appuyer sur Mickael en découvrant un futur scandale...

Et on n’aura jamais la suite. Heureusement qu’il y a les trois premiers.

Navigation

Mots-clés de l'article