Bakhita

mardi 21 juillet 2020
par  sylvain
popularité : 28%

Jusqu’à 7 ans, elle vivait heureuse dans son village, entre un père chef du village et une mère douce et tendre.

Enlevée par des chasseurs d’esclaves, revendue à des négriers musulmans, sa vie bascule dans l’horreur des marches forcées, de la violence gratuite et de la dégradation de l’être.

Après plusieurs maîtres lui faisant connaître les pires tourments, elle a la chance d’être rachetée par le consul d’Italie, qui la ramène en Europe à son retour au pays.

Aidée par un brave homme qui voit en elle la douceur et la pureté qu’elle dispense sans compter, elle affronte le racisme ordinaire des années 1900, puis, vers 20 ans, elle prends le voile dans un ordre de soeurs, après un procès retentissant, et passe sa vie à s’occuper des enfants pauvres et défavorisés d’Italie.

Vers la fin de sa vie, son ordre lui demande de raconter sa vie, de sa jeunesse au Soudan à son activité de Soeur. De façon très surprenante, l’opus est un succès, qui renforce encore l’image de cette femme.

Elle sera canonisée en 2000, et devient la Sainte Patronne du Soudan.


Commentaires

Navigation